Les rendez-vous de l'ICKL

Les listes de l'ICKL

Nouveautés - Cliquez ici pour vous enregistrer sur la liste des nouveautes du site et d'autres activites de l'ICKL

ForumPaysan - Cliquez ici pour vous enregistrer sur la liste du forum afin de recevoir les documents appropriés


 

Expo « Mémoire des luttes populaires en Haïti » : 1946 - 1996
Posté le mercredi 10 août 2005 par icklhaiti

L'exposition "Mémoire des luttes populaires en Haïti" constitue l'une des activités publiques du programme. Outre l'aspect informatif, elle est une invitation à penser les modalités de perpétuation des traces des mobilisations populaires. Elle constitue la première initiative de l'ICKL dans la perspective de la mise en place d'un musée des luttes populaires en Haïti.

Cette exposition fait revivre quelques étapes des mobilisations populaires, des luttes des forces progressistes en Haïti entre 1946 et 1996. À travers diverses photographies et autres documents d'époque, sont retracés quelques moments forts de ces luttes populaires. En outre, l'exposition permet de voir que les luttes populaires ou des organisations progressistes sont, dans leurs formes, fortement conditionnées par la conjoncture politique.

La chute de Lescot en janvier 1946 a entraîné une formidable explosion revendicative : manifestations populaires, intense activité syndicale, et autres. Cependant, noirisme et fantasmagories épidermiques confisqueront la brèche ouverte, et l'espace politique saturé par la cacophonie démagogique.

Sous la terreur duvaliérienne, les partis progressistes fonctionnaient dans la plus grande clandestinité. La "paix de cimetière" exigeait la condamnation à mort de combattants dans la fleur de l'âge dont le seul crime était de rêver d'une autre Haïti. Les Tontons macoutes et les militaires occupaient les rues.

A partir du 7 février 1986, les manifestations de rue ont constitué la principale forme de mobilisation des forces progressistes et populaires. Non sans danger. Les gardiens du statu quo montaient la garde. L'autre Haïti pour laquelle les progressistes et les couches populaires ont consenti tant de sacrifices est encore à venir.

Nous vous présentons ici quelques photos des mobilisations populaires relatives à la période 1986-1996.

I - Ke makak la kase

7 février 1986, tôt dans la matinée, Jean Claude Duvalier est contraint de laisser Haïti. Pourtant, dans l'après-midi du 31 janvier 1986, pour couper court aux rumeurs de démission, le dictateur soutenait : « Mwen la, e m la pou pi rèd kou yon ke makak » (Je suis le président et je n'entends nullement quitter le Palais).

Après 29 années de tyrannie (1957 - 1986), ce fut une grande explosion de joie.


Devant les casernes Dessalines


Devant l'hôpital militaire


Rue Capois


Rue Capois, devant l'ambassade de France


Devant le MUPANAH

II - Nou mande Jistis

La revendication pour la réparation des victimes de la dictature duvaliérienne s'est affirmée dès la chute du régime dictatorial. Au-delà de la réparation la rue réclamait également une réforme en profondeur de l'appareil judicaire passant par la fin d'une justice protégeant les puissants.


Croix symboliques à Titanyen, décharge publique, fosse commune où de nombreux prisonniers politiques sous la dictature duvaliériste furent exécutés.


25 février 1986 : le peuple se rue vers l'aéroport de Port-au-Prince pour empêcher l'exfiltration du tortionnaire duvaliériste Luc Désir.


25 février 1986 : piste de l'aéroport international de Port-au-Prince.


26 avril 1986 : marche du souvenir en l'honneur des victimes de la répression du 26 avril 1963 et de toutes les victimes de la barbarie duvaliériste. Cette marche pour réclamer également justice devait aboutir devant le Fort Dimanche (Fort de la Mort), où périrent nombre d'opposants au régime.


26 avril 1986 : arrivés devant le Fort Dimanche, la police ouvre le feu sur les manifestants.


11 novembre 1986, manifestation pour exiger la libération de Charlot Jacquelin, militant politique, porté disparu, néanmoins soupçonné d'avoir été enlevé par les militaires.

III - Mobilisations féministes

Comme en 1946, les femmes haïtiennes, à l'instar d'autres catégories : étudiants, ouvriers, jeunes, ont profité de l'explosion revendicative de l'après-Duvalier pour faire entendre leurs voix. Ainsi a eu lieu, le 3 avril 1986, une grande marche nationale ayant rassemblé des milliers de femmes dans les rues de Port-au-Prince.

Photos de la marche des femmes 3 avril 1986 :

IV - Pou yon lòt Leta

« Changer l'Etat » a constitué un autre aspect fondamental des mobilisations populaires entre 1986 et 1991. Certainement dans l'optique d'aller plus loin puisqu'il ne s'agissait pas tout simplement de changer de gouvernement.


Groupez-vous en syndicats là où vous travaillez


Emprisonnez les fonctionnaires corrompus


Assainissement de la fonction publique


La révolution est la seule solution


Vive la démocratie populaire

V - Une armée contre le peuple

La chute de la dictature des Duvalier entraîna avec elle la disparition du tristement célèbre corps des Volontaires à la Sécurité Nationale, les fameux Tontons macoutes. Cependant les Forces Armées d'Haïti poursuivront seules la répression des forces populaires et progressistes.


Déploiement militaire au Bel-Air


Cordon militaro-policier au Boulevard Jn Jacques Dessalines (Grand'rue)


La police tirant sur des manifestant devant le Fort Dimanche (26 avril 1986)


Affiche de l'OLH « Vive l'armée populaire révolutionnaire, à bas l'armée réactionnaire »

VI - Non à l'impérialisme américain

La dénonciation de l'impérialisme américain, considéré comme le principal soutien des forces réactionnaires, a été l'une des caractéristiques du mouvement populaire de l'après 7 février 1986.


Impérialisme américain=exploitation. Impérialisme américain=ennemi du peuple haïtien.


A bas la CIA


Que les grands pays laissent vivre Haïti


Nous ne voulons nous placer sous la tutelle d'aucun autre pays

icklhaiti [ICKL HAITI]



 

ICKL / Adresse : 22, rue Dadjuna, Delmas 75 - HT 6120, Delmas, HAÏTI
Tel : (509) 2816 7249 - E-mail : ickl @icklhaiti.org - URL :
www.icklhaiti.org
Tous droits réservés | © ICKL 2005
Site concu et réalisé par
Gotson Pierre du Groupe Medialternatif
Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL