Les rendez-vous de l'ICKL

Les listes de l'ICKL

Nouveautés - Cliquez ici pour vous enregistrer sur la liste des nouveautes du site et d'autres activites de l'ICKL

ForumPaysan - Cliquez ici pour vous enregistrer sur la liste du forum afin de recevoir les documents appropriés


 

Participer à la création du premier musée des luttes populaires en Haïti
Posté le mercredi 19 octobre 2005 par icklhaiti

Le programme Mémoire des Luttes Populaires en Haïti de l'Institut Culturel Karl Lévêque (ICKL) poursuit deux grands objectifs. D'une part, à travers des séances d'animation, faire connaître et saisir la portée de certaines expériences de lutte des forces progressistes et des catégories populaires ; et d'autre part, encourager la préservation de la mémoire de ces expériences, plus fondamentalement collecter des documents dans la perspective, à plus long terme, de constitution d'un musée des luttes populaires en Haïti.

En effet, la connaissance du passé peut également aider les contemporains, dans une conjoncture historique donnée, à ne pas prendre l'usé pour du neuf, à ne pas acclamer - sur un simple renversement de conjoncture - ce qui, hier encore, était à juste titre désavoué, honni. Cependant, sans supports mémoriels (monuments, commémorations, archives, musées et autres), la mémoire de tout groupe ou communauté, indispensable facteur d'identification et de cohésion, court le risque de s'effacer avec le temps. Le choix de ces supports, nécessaires au faire-mémoire, n'est jamais neutre, dans la mesure où tout projet de commémoration tend à prioriser une certaine lecture du passé, un aspect plutôt qu'un autre. Même la mémoire humaine (biologique) est sélective.

Vouloir entretenir la mémoire des expériences de luttes populaires répond à la mission que s'est fixée l'ICKL dès sa création : accompagner le mouvement populaire en Haïti. Cette tâche est ardue, néanmoins utile. D'abord ardue dans la mesure où il n'existe pas de dépôts d'archives spécialisés destinés à cette fin ; et, ensuite, pour diverses raisons les organisations progressistes, évoluant dans des conditions difficiles, n'eurent pas, dans la plupart des cas, la conservation des traces des luttes comme un réel souci. Aussi, ces traces sont-elles éparses, dispersées ça et là, le plus souvent en possession individuelle. Tâche utile, puisque la mémoire des luttes populaires et progressistes depuis 1946 -résistances au totalitarisme duvaliérien, tentatives de doter les masses d'outils organisationnels modernes, fortes mobilisations des catégories populaires etc. - tendent à s'estomper.

Ainsi, même en étant une initiative de l'Institut Culturel Karl Lévêque (ICKL), ce projet ne saurait se matérialiser sans l'apport de tous ceux qui croient une telle démarche utile.

La collecte des documents, pour les raisons antérieurement indiquées, est une tâche ardue qui nécessitera persévérance, ténacité, volonté et patience ; par conséquent, une démarche clairement élaborée est nécessaire pour guider cette collecte. D'où la nécessité de cette grille d'opérationnalisation de la recherche.

I - Subdivision

a) 1946 - 1957. Des « Cinq Glorieuses » à l'avènement de la dictature des Duvalier.

b) 1957 - 1986. La longue période de dictature duvaliérienne. De son avènement à sa chute.

c) 1986 - 1996. La période de transition post-duvaliérienne, qu'on pourrait qualifier de laborieuse recherche d'une alternative populaire

II - Définition thématique qui oriente les grandes lignes (problématique) de la recherche. Les différents thèmes sont liés à la participation des organisations et forces populaires ou progressistes dans les combats politiques allant de 1946 à 1996.

III - Classification par types de documents - indépendamment de leur nature : documents officiels, originaux, construits, publics, privés etc. De plus, affinant la synthétique et traditionnelle subdivision document écrit/document non-écrit, nous avons défini quatre types de documents :

a) Documents écrits. En effet, les organisations progressistes ont publié des journaux, des tracts, des textes programmatiques, des documents à diffusion interne et illimitée. Durant les deux premières sous-périodes (1946 - 1957 et 1957 - 1986), l'écrit a été un outil essentiel de communication des forces populaires et progressistes organisées. Nous sommes également intéressés aux écrits provenant des canaux non officiels de ces organisations, tels : les mémoires de militants (manuscrits ou dactylographiés), la correspondance privée des militants.

b) Documents illustratifs. Il s'agit essentiellement de photos de rassemblements politiques, de photos de militants politiques progressistes, d'affiches, de dessins et caricatures politiques. L'iconographie est généralement un outil populaire de communication politique largement utilisée durant les moments de convulsions politiques.

c) Documents sonores. Les documents oraux sont d'une grande importance pour la mémoire des luttes populaires en Haïti. Le taux d'analphabétisme élevé dans les milieux populaires et la révolution du radio transistor donnent une grande place à l'oral dans les luttes politiques. Au-delà des formes classiques de communication politique, nous nous intéressons en outre aux chansons satiriques, aux refrains entonnés lors des manifestations politiques (rouleau compresseur), aux chansons des groupes « raras » etc.

d) Autres. Sous cette appellation nous désignons les documents vidéo (ce qui concerne particulièrement la période 1986 - 1996), et tout objet ayant un lien avec un moment des luttes populaires ou progressistes capable de constituer une pièce de musée. Par exemple une machine à écrire ayant servi à rédiger, surtout dans la clandestinité dans les moments de féroce répression, des tracts, des journaux etc.

Recherche documentaire

a) 1946 - 1957. Des « Cinq Glorieuses » à l'avènement de la dictature des Duvalier

Pour cette période nous souhaitons essentiellement obtenir des documents relatifs aux thèmes suivants :

1) Chute de Lescot (Cinq Glorieuses)

2) La Ruche et organisations de jeunes

3) Partis progressistes et de gauche

4) Syndicalisme et condition ouvrière

5) Fignolisme (MOP, slogans, rouleau compresseur…)

b) 1957 - 1986. La longue période de dictature duvaliérienne

Pour cette période nous souhaitons essentiellement obtenir des documents relatifs aux thèmes et événements suivants :

1) Organisations étudiantes (UNEH, FEHE…)

2) Organisations progressistes (Haïti Progrès, Jeune Haïti…)

3) Partis marxistes-léninistes (PEP, PUDA/PPLN, PUCH, PTA…)

4) Syndicalisme (UIH, CATH…)

5) Répression de 1969 (Cazale, Ave Martin Luther King, Boutilliers…)

6) Manifestations pour départ Jean Claude Duvalier (entre 28 novembre 1985, 31 janvier 1986…)

c) 1986 - 1996. La période de transition post-duvaliérienne ou la recherche d'une alternative populaire

Pour cette période nous souhaitons obtenir des documents relatifs aux thèmes et événements suivants :

1) Déchoukage de Duvalier (7 février 1986…)

2) Opération « Rache manyòk »

3) Organisations paysannes (revendications paysannes, massacre de Jean Rabel, Piatre…)

4) Organisations populaires

5) Organisations étudiantes (FENEH, KILE, KLE…)

6) Mobilisations anti-impérialistes

7) Mouvements féministes

8) 29 novembre 1987

9) 16 décembre 1990

10) Coup d'Etat 30 septembre 1991

11) Mobilisations contre FMI, Banque mondiale, néo-libéralisme

Tableau récapitulatif

Ecrits Illustratifs Sonores Autres
Journaux Caricatures Chants et musiques Documents vidéo
publications partisanes dessins témoignages oraux tout objet (pièce) ayant un lien avec les luttes populaires ou un événement
textes théoriques et programmatiques photos documents radiophoniques
tracts
manuscrits (mémoire, correspondance…)

icklhaiti [ICKL HAITI]



 

ICKL / Adresse : 22, rue Dadjuna, Delmas 75 - HT 6120, Delmas, HAÏTI
Tel : (509) 2816 7249 - E-mail : ickl @icklhaiti.org - URL :
www.icklhaiti.org
Tous droits réservés | © ICKL 2005
Site concu et réalisé par
Gotson Pierre du Groupe Medialternatif
Utilisation de SPIP, logiciel libre distribué sous license GPL